À propos

Retraité, après une carrière « multiple », qui tente de penser dans le respect de la dignité de la femme et de l’homme.

Fils unique de parents presque « riches », mes parents étaient de petits commerçants qui travaillaient 15 heures par jours et qui n’eurent leurs premiers congés qu’en 1971 (1 jour par semaine et 1 semaine par an)

Elève rebelle,

Etudiant tumultueux. J’ai traîné « mon cerveau » sur les bancs de l’université en amateur parfois (médecine, pharmacie, droit) puis un jour plus sérieusement ce qui m’a conduit à un doctorat de sciences de l’éducation, un DESS de sociologie appliquée au développement local, culturel et social, une licence de psychologie.

Ma vie s’est partagée entre surmonter le handicap et aider les moins « chanceux » … Ainsi avec quelques copains nous avons fondé un Club UNESCO au collège en 1965, nous avions 13 ans. J’étais dans l’engrenage…

La direction d’équipes secouristes m’a beaucoup appris de la souffrance des hommes.

Les enfants déficients intellectuels et fracassés par toutes causes dont j’ai eu la charge m’ont fait Homme.

J’ai exercé plusieurs métiers ; la liste n’a aucun intérêt, seule ce qui en reste d’expérience vaut la peine d’être dit, et encore …

Aujourd’hui, retraité de l’éducation nationale où je fus inspecteur, il me reste de faire fonctionner ma tête, sans ambition autre que de comprendre le monde et de faire partager mes analyses.

Centres d’intérêt

Centres d’intérêts : ça fait bancaire, non ?
J’aime partager : le pain, le vin, le rire, la parole… avec des copains autant qu’au bistrot du coin avec qui veut parler…

J’aime la Chine et ses mystères, je m’enflamme pour ses contradictions autant que cela m’effraie. Cinq ans passés au Gabon m’ont rendu amoureux de l’Afrique

Je lis beaucoup la presse, les sociologues, les psy … et même les philosophes. Je me repose avec les historiens…

Côté littérature, tout y passe y compris la BD et les petits trucs dénichés dans le fonds de tiroirs des librairies.